Les Ours du Tibet du Parc Animalier d’Auvergne


L’Ours noir du Tibet autrement appelé Ours à Collier est une espèce très menacée en Asie par le trafic de la bile d’ours, parce que la bile d’ours a des pouvoirs médicinaux, mais elle est chimiquement synthétisable, c’est-à-dire que l’on peut la créer grâce à la chimie et que ce n’est donc pas la peine d’utiliser de la bile d’ours.

Sachez que vous pouvez contribuer à la protection des Ours du Tibet en milieu naturel en parrainant Vénus, Phong ou Paliku à l’adresse suivante : http://lapasserelleconservation.fr/parrainage/parrainez-un-animal/ .

Moi, c’est Vénus, je suis née le 10 Janvier 1999, j’ai donc aujourd’hui 18 ans. C’est moi la dominante du groupe, et j’ai de quoi impressionner les autres grâce à mon poids avoisinant les 100 Kg ! Je suis arrivée au Parc Animalier d’Auvergne avec mes deux petits en Octobre 2016. Nous sommes tous les trois nés à La Réserve Africaine de Sigean, un safari parc à côté de Perpignan, où nous faisions parti d’un groupe de plus d’une vingtaine d’ours.

 

Eux, ce sont mes deux petits, Paliku et Phong. Paliku est une femelle d’1 an, Phong, son frère jumeaux est le seul mâle du groupe, il essaye de montrer que c’est lui le chef de la troupe et commence à avoir un sacré caractère.

 

Elles, ce sont les petites dernières. Giovanna, Irène et Malta sont trois femelles âgées de 3 ans arrivées en Janvier 2017 en provenance d’un zoo italien. Elles adorent grimper aux nombreux arbres de l’enclos d’1 hectare tout comme Phong et Paliku.

Pour ce qui est de l’alimentation, les ours du Tibet sont omnivores, tout comme nous. Les soigneurs leur donnent des fruits, des légumes et du pain tous les jours ainsi que du poulet, une fois par semaine. Pour leur faire des enrichissements, ils leur donnent de temps en temps du miel, des yaourts ou encore des compotes.

Tous les ours adorent aller dans l’eau de la cascade.

Crédits photos : Marie DEMOULIN

Grand merci au Parc Animalier d’Auvergne pour m’avoir donné toutes ces informations !

Pour en savoir plus sur le Parc Animalier d’Auvergne : http://www.parcanimalierdauvergne.fr/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *