zèbre de Grant


grani

Le caractère physique distinctif le plus frappant du zèbre de Grant est sa robe rayée de blanc et noir ainsi que sa ressemblance avec le cheval. Sa morphologie est adaptée pour la vitesse. À la course, il peut atteindre une vitesse de 64 km/h. Son sens le plus développé est l’ouïe. Tous les nouveaux nés ont des rayures brunes. Dans les premiers jours de sa vie, le poulain mémorise les rayures du postérieur de sa mère, afin de pouvoir ensuite la reconnaître dans le troupeau. Les zèbres se nourrissent d’herbes fraîches, de plantes, parfois aussi de feuilles et d’écorces des arbres. C’est l’un des herbivores les plus nomades, sans cesse à la recherche de pâturages. il peut survivre en se nourrissant d’herbes coriaces, mais il doit boire et ne peut donc s’éloigner de plus d’une trentaine de kilomètres d’un point d’eau pendant la saison sèche. Harem stable, chacun mené par un étalon adulte, à côté de bandes de mâles adolescents ou adultes jeunes. Les étalons forment généralement leur harem en enlevant les pouliches en chaleur à d’autres mâles. Les femelles restent dans le troupeau au sein duquel elles ont pouliné pour la première fois. Les rayures de leur pelage provoqueraient une sorte d’effet stroboscopique qui les rendraient extrêmement difficiles à repérer par leurs prédateurs lorsqu’ils courent dans les hautes herbes. Il est doté d’une grande endurance et peut parcourir des centaines de kilomètres en une seule journée, d’ailleurs il effectue chaque année de grandes migrations pour trouver de la nourriture et de l’eau. Il peut aussi nager pour traverser des rivières. Il est capable de galops rapides qui peuvent atteindre 60 km/h sur de courtes distances. Comme tous les ongulés, le zèbre pratique le flehmen. Toute odeur étrange est analysée, grâce à l’organe de Jacobson. C’est aussi ainsi que les étalons mesurent le taux d’hormones des juments au moment des chaleurs. L’animal prend alors une posture typique de la tête: tête levée, nasaux fermés lèvres supérieures relevées.