Tropicarept

Le Petit Journal Animalier

«Tonga Terre d’Accueil» est une association loi 1901. Apparue officiellement en février 2008, elle a pour objectif de recueillir les primates et les fauves saisis par les autorités agréées. Située à l’Espace Zoologique de Saint Martin La Plaine,  «Tonga Terre d’Accueil» bénéficiera d’installations sur des terrains annexes au Parc.

Une telle association est unique en France, mais l’Espace Zoologique est, quant à lui, habitué aux opérations de sauvetage. Depuis plus de 35 ans d’existence, le parc s’est spécialisé dans la conservation des espèces menacées d’extinction et ne refuse jamais d’aider un animal dans le besoin lorsqu’il en a les moyens.

Fidèle à cet état d’esprit, l’association «Tonga Terre d’Accueil» est l’aboutissement des expériences vécues par le parc. La mise en place d’une telle association permettra d’accueillir dans des conditions optimales les animaux dans le besoin, en leur garantissant bien-être et sécurité.

Grâce à Tropicarept vous allez pouvoir vivre une aventure d’une vie incroyable, de la construction à l’arrivée des derniers pensionnaires tout au long de cette nouvelle série : Tonga, le Grand Refuge des Animaux Sauvages !

L’association Tonga Terre d’Accueil est née d’une anecdote particulière.

Le 9 juin 2007, l’hippopotame Tonga est saisi par les autorités. Appartenant depuis 7 ans à un cirque itinérant, l’animal n’a jamais été légalisé et ses propriétaires ne bénéficient d’aucun certificat de capacité.
L’animal est mal soigné : une dent lui a percé la lèvre supérieure sans qu’il n’ait jamais bénéficié de soins adéquats.

L’Espace Zoologique de Saint-Martin-La-Plaine accepte alors de s’occuper de l’animal à titre provisoire, en attendant de lui trouver un lieu d’accueil.
Trois mois plus tard, la Fondation Brigitte Bardot réunit les fonds nécessaires et accomplit les démarches administratives pour que Tonga soit envoyé à Sanwild, réserve d’Afrique du Sud. Depuis, l’animal a retrouvé un autre de ses congénaire, Aldo, et évolue en toute liberté dans l’immense réserve africaine de 6000 hectares, en compagnie d’éléphants, girafes, buffles et bien d’autres espèces encore.

Suite à cette aventure, l’Espace Zoologique de Saint-Martin-La-Plaine a décidé de créer une association pour venir en aide aux animaux exotiques en détresse saisis sur le territoire français. Arborer le nom de l’animal déclencheur de l’évènement est un symbole : l’opération «Tonga» n’était que le début de l’aventure…

Après un an de réflexion et de planification, Pierre Thivillon, directeur de l’Espace Zoologique et de l’association Tonga ne peut pas commencer la construction car malgré que l’espace zoologique de St-Matin la plaine est un parc populaire et visité par un grand nombre de personnes chaque année, il manque d’argent.

Mais quelques mois plus tard, c’est une magnifique aide qui va permettre le commencement du grand chantier, en effet, l’association Brigitte Bardot et le Conseil Général de la Loire ont décidés de verser respectivement 150 000 € et 250 000 €, un soutien qui va permettre de sauver des centaines d’animaux rescapés.

En Juin 2009, les premiers ouvriers arrivent sur le chantier du premier bâtiment, entièrement dédié aux macaques issues du marché noir, de laboratoires ou de cirques.  Ce bâtiment est constitué de 5 modules divisés en 6 boxes (4 de 28 m3 et 2 de 10 m3).

Boxs dédiés aux macaques

Fin 2009, le chantier du deuxième bâtiment commence, il sera quand a lui dédié aux félins issues de cirques ou de trafics.

En 2011, un troisième bâtiment est créée pour accueillir des macaques et des félins.

En 2013, c’est un quatrième bâtiment qui est construit pour des félins, il dispose de grands enclos extérieurs.

Rendez-vous prochainement pour le deuxième épisode de la série !

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.