Panthère des neiges


DSC3

La panthère des neiges est un animal solitaire, mâle et femelle ne restent ensemble que durant une courte période pour s’accoupler, puis se séparent.

Les territoires des femelles et des mâles se chevauchent largement et leur taille varie en fonction de la disponibilité en proies. Ainsi, au Népal où les proies sont plus abondantes, ils sont de 10 à 40 km², alors qu’en Mongolie ils peuvent dépasser les 140 km².

La protection et la défense d’un territoire passent tout d’abord par un marquage olfactif et visuel de ses limites. Des sécrétions glandulaires, de l’urine ou des fèces sont déposées en des points stratégiques, aux limites du domaine. Un once qui se présente alors à ces «bornes» de marquage sait que le territoire est déjà occupé et va s’installer ailleurs. L’once possède des glandes au niveau de l’anus, sur le museau et entre les doigts. En se frottant sur les rochers, les arbres ou le sol, ou en les griffant, il les imprègne de son odeur.

Si les onces ne peuvent pas rugir, ils communiquent quand-même entre eux par divers grognements, grondements ou miaulements, mais aussi par des mimiques et postures variées.