Lion Blanc


blali

Le lion blanc est une forme mutante du lion de la sous-espèce Panthera leo krugeri ; il ne s’agit pas d’une sous-espèce séparée. On le croise occasionnellement dans les réserves naturelles d’Afrique du Sud. Selon les croyances africaines, cet animal est divin et croiser sa route porte bonheur. Son existence a été révélée au public dans les année 1970. le gène responsable de la mutation est récessif, si bien que les lions blancs restent rares dans la nature et seul un couple de lions blancs peut avoir des lionceaux blancs; il arrive que des lionceaux blancs naissent de lions normaux à Timbawati et dans le parc national de Kruger. Les lions blancs, pour la plupart ne sont pas atteints d’albinisme. Leur mutation est appelée leucistisme (ou parfois chinchilla) et donne à leur fourrure une couleur qui varie du blond au blanc presque pur. Des pigments sont visibles dans leurs yeux (qui peuvent être dorés/noisette comme ceux des lions normaux, mais aussi bleus-gris ou verts), sur leurs coussinets et leurs lèvres. Les crinières et les « pinceaux » caudaux des mâles sont blonds ou crème au lieu d’être noirs. Cette couleur donne aux animaux un désavantage certain dans la nature car elle les rend très visibles aux yeux de leurs proies et en fait une cible pour les prédateurs.