Hippopotame nain


pygmi

La population est estimée inférieure à 3 000 animaux. Il est menacé par la fragmentation de son habitat, une répartition très réduite, la déforestation, la pollution des eaux, l’ensablement des rivières et bien sûr la chasse. Sa viande est en effet consommée localement. Description : même allure en beaucoup plus petit que l’hippopotamus amphibius, mais la différence essentielle est dans la position des yeux, qui sont sur le côté et non sur le sommet du crâne. Les ongles sont plus pointus. Il mène une vie terrestre plutôt qu’amphibie. Il est obligé de lever la tête pour respirer et pour voir lorsqu’il se trouve dans l’eau. En cas de danger, l’hippopotame nain ira se protéger dans la forêt plutôt que dans l’eau. Particularités physiques : Il possède un museau camus, et ses pattes sont différentes de celle du grand hippopotame, plus adaptées à une vie terrestre. Contrairement au grand hippopotame, hexaprotodon liberiensis est plutôt un solitaire. Les hippopotames nains peuvent se reproduire vers l’âge de 5 ans. La femelle met au monde un seul petit après 6 à 7 mois de gestation. La naissance se fait sur la terre ferme et le bébé pèse 6 kg environ. Le petit est sevré à l’âge de 8 mois environ et peut rester avec sa mère jusqu’à l’âge de 8 ans. Les mâles évitent les rencontres avec leurs congénères et leurs territoires se chevauchent rarement.