Gnou Bleu


005-20141207-e1418722266980

 

Les gnous vivent en groupes composés de femelles avec leurs jeunes et de mâles territoriaux. Durant les grandes migrations saisonnières vers de nouveaux pâturages, des dizaines de milliers d’individus se rassemblent.
Quelques minutes seulement après sa naissance, le jeune se dresse sur ses pattes afin de pouvoir suivre sa mère auprès de laquelle il demeurera jusqu’à son sevrage vers l’âge de 9 mois. Les cornillons, initialement dirigés vers le haut, apparaissent à 3 mois. Ils commencent à se recourber vers l’extérieur à l’âge de 8 mois. Le synchronisme des naissances permet de limiter la prédation mais les jeunes restent des proies faciles.
L’espèce n’est pas considérée comme menacée, mais elle subit des déclins périodiques de sa population notamment pendant les périodes de sécheresse. Elle reste néanmoins vulnérable face au braconnage, à l’expansion de l’agriculture et aux maladies transmises par le bétail qui pourraient, à terme, compromettre sa survie.

Le gnou bleu peut avoir plusieurs couleurs différentes  comme le gnou or à droite de l’image.

Le gnou bleu est réparti en 2 sous-espèces le gnou bleu à barbe blanche et le gnou bleu à barbe noir.