Alpaga


SONY DSC

On le trouve en Amérique du sud et plus particulièrement sur la Cordillère des Andes: 91 % des effectifs vivent au Pérou.
L’Alpaga vit dans des régions situées entre 2 000 et 4 000 m d’altitude où les conditions sont favorables à son instinct routinier.
Il peut en effet parcourir de grandes distances quotidiennement mais passera aux mêmes heures aux mêmes endroits.
Il aime les grands espaces et se repose généralement dans des pâturages à proximité d’un point d’eau. Il peut être de différentes couleurs : blanc, marron, noir, abricot, roux, bicolore ou voire même tricolore. Elle donne naissance à un seul petit qui marchera et tétera une heure environ après sa naissance. La femelle a une reproduction particulière : elle n’a pas de chaleurs et peut mettre bas toute l’année. L’Alpaga est un herbivore ruminant. Il diffère des ruminants traditionnels par son nombre inférieur d’estomacs (3 au lieu de 4). Il se nourrit essentiellement d’herbe de prairies naturelles, de foin, de céréales et de certaines feuilles. C’est un animal très sociable, à l’instinct grégaire développé ; Il est de plus indépendant, réservé et très curieux. Le troupeau est dirigé par une femelle dominante qui décidera des mouvements et des lieux de repos.
C’est par contre un mâle dominant qui s’occupera de la défense du troupeau. L’alpaga fait toujours ses besoins aux mêmes endroits et jusqu’à ce qu’ils soient trop encombrés.